Abonnements

Pour être informé(e) des nouvelles publications de Papilio :

Etre informé des nouvelles publications

mardi 8 septembre 2015

Le locataire

L'Ignorant 
Philippe Jaccottet 

C'est toujours avec appréhension qu'on s'apprête à parler d'un poème, surtout s'il s'agit d'un poème de Philippe Jaccottet et, plus encore, de celui qui s'intitule Le locataire : crainte de surcharger de gloses inutiles un texte simple et transparent, nimbé dans son début d'une lumière éclatante comme celle d'une Sainte-Victoire de Cézanne ? Crainte de rejoindre la cohorte vilipendée par le poète des "professeurs de littérature", des "donneurs de leçons" ("Remerciement pour le prix Rambert", 1956) ? Crainte de trahir celui qui a depuis toujours fait profession d'ignorance (socratique?), de discrétion, d'effacement? "L'effacement soit ma façon de resplendir", écrit-il dans Que la fin nous illumine,poème qui figure, comme Le locataire dans un recueil qui a pour titre, justement, L'Ignorant. Définissant sa conception de la traduction (et il a traduit les plus grands, de Thomas Mann (1947) à Homère (1955), de Musil à Rilke...), Jaccottet précise en même temps l'idée qu'il se fait de la poésie : ... la suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire